Nazis et collabos.

Nazis et collabos.

OSKAR DIRLEWANGER, LE TUEUR DE PARTISANS ET DE JUIFS.

 

Oskar Dirlewanger est issu d'une famille moyenne, il combattit pendant la première guerre mondiale sur le front Ouest et le front Russe, où il fut blessé de nombreuses fois. Démobilisé, il fit quelques séjours en prison pour des affaires de moeurs, puis s'engagea de nouveau dans les Corps Francs où son antisémitisme lui valut des mesures disciplinaires. En 1934, il est condamné, encore une fois,  pour une affaire de moeurs qui lui vaut 2 ans de prison. Il se rachète en s'engageant dans la Légion Condor et part se battre en Espagne, aux côtés des franquistes.

Quand Gottlob Berger, le recruteur de la Waffen-SS, décida de créer une unité anti-partisans, constituée d'hommes condamnés pour braconnage, il proposa à Dirlewanger de la commander. C'est la naissance de la Brigade Dirlewanger qui va semer la terreur sur le front de l'Est et en Pologne. Il participa, notamment, à l'opération Cottbus, en mai 1943, en Biélorussie, qui fit 15 000 morts.

Lors du soulèvement de Varsovie, la Brigade Dirlewanger se caractérisa par des atrocités commises sur les civils polonais notamment lors du massacre de Wola, où plusieurs dizaines de milliers de personnes furent massacrées. En 1945, sa Brigade est endivisionnée et devint la 36eme division SS de grenadiers. Capturé, le 7 mai 1945, par des troupes françaises, grâce à l'action du capitaine Pierre Bouchet de Fareins. Le 7 juin 1945, il aurait été battu à mort par des prisonniers, dans le camp d'internement d'Altshausen. Ainsi fini le parcours sanglant d'un des plus grands criminels de la Waffen-SS.

La légende noire du criminel nazi a été narré par Christian Ingrao, dans Les Chasseurs Noirs, la Brigade Dirlewanger. (2009).

 

 

 



01/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour