Nazis et collabos.

Nazis et collabos.

SIMON WIESENTHAL, LE CHASSEUR DE NAZIS.

 

Né dans une famille juive d'Autriche-Hongrie, le père de Simon Wiesenthal fut tué sur le front russe, lors de la Première guerre mondiale. Habitant à Lvov, la ville fut successivement contrôlée par les soviétiques, puis, après le déclenchement de Barbarossa, en juin 1941, par les allemands. Simon et sa famille en tant que juifs, durent déportés dans les camps de concentration, notamment à Mauthausen, où il fut libéré par les alliés, en 1945, ne pesant plus que 41 kg.

Rapidement,  de mémoire, il constitua une liste de criminels nazis qu'il donna aux alliés et devint un collaborateur de l'OSS.

En 1947, il créa un centre collationnant les témoignages contre les criminels nazis, à Linz, et fut à l'origine des informations qui ont permis de localiser Adolf Eichmann, en Argentine. Il mit toute son énergie à traquer des nazis comme Franz Stangl ou Josef Mengele.

En 1977, il créa le Centre Simon Wiesenthal, à Los Angeles, destiné à collationner les documents et les témoignagnes contre les anciens nazis.

Simon Wiesenthal apparaît dans le roman de Frederick Forsyth, "Le dossier ODESSA".

 

 

 



14/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour